Jouer un rôle pour apprendre « On disait qu’on était… »

Le jeu de rôle est probablement aussi vieux que l’humanité, puisqu’il trouve ses racines dans cette capacité des enfants à se glisser avec aisance et naturel dans le peau d’une autre personne, réelle ou imaginaire. Définir le jeu de rôle n’est pas simple pour autant, étant donné la grande polysémie du terme. Un recensement des écrits portant sur le jeu de rôle et l’enseignement supérieur met en évidence deux catégories principales de jeux de rôles : le jeu de rôle de formation et le jeux de rôle ludique.

Quelle que soit la catégorie, la mise en place d’un jeu de rôle dans un apprentissage exige une solide préparation de l’équipe enseignante et plusieurs problématiques sont rencontrées.

Quels savoirs, quels savoir-faire, quels savoir-être souhaite-t-on développer ? S’agit-il de faire acquérir de nouveaux savoirs ou de déconstruire des préconceptions qui font obstacle à l’apprentissage ? Le jeu de rôle est-il plus adapté à certains objectifs et lesquels ? Y a-t-il des disciplines, des thématiques qui semblent plus adaptées à ces méthodes ? Doit-on laisser se faire l’action ou doit-on intervenir ? À quel moment ? Comment atteindre un « bon équilibre » ? Où se situe la frontière ?

Autant de questions qui pourront faire l’objet des contributions de ce volume.

Fin de l’appel à contributions : 30 juin 2023
Notification aux auteur·e·s :  17 juillet 2023

Pour cet appel à contributions, vous devez fournir un résumé de 1000-1500 mots.

Remise des textes définitifs : 31 décembre 2023 (la nouvelle date limite s’applique bien sûr aussi pour les textes déjà sélectionnés lors du 1er appel)

Adresse de contact pour l’envoi : stephane.guillet@grenoble-inp.fr et Eric.Uyttebrouck@ulb.be

Les contributions doivent respecter le modèle fourni (.docx) : Télécharger le modèle

Téléchargez le cadrage de l’ouvrage.

Contribuez à la diffusion de cette série :